Pingdom Check
Vous pouvez faire une recherche pour
|
Rechercher dans l’assistance

Plan d’urgence pour les longs retards sur tarmac

Le plan d’urgence d’Icelandair pour les longs retards sur tarmac est issu de règles imposées par le ministère des transports des États-Unis pour traiter le service aérien dans des conditions qui entraînent de longs retards à bord pour les passagers. Ce plan d’urgence est explicitement distinct et ne fait pas partie du contrat de transport d’Icelandair.

Avant que des retards se produisent, Icelandair a un plan complet conçu pour les prévisions et s’adapte aux difficultés opérationnelles et minimise les longs retards lorsque les passagers sont à bord de l’appareil. Le centre de contrôle des opérations (OCC) du siège d’Icelandair est responsable de l’exécution différée de ce plan, tout en gardant à l’esprit la sécurité et le bien-être de nos clients.

Icelandair est entièrement conforme à toutes les règles du ministère des transports des États-Unis concernant les longs retards sur le tarmac. Notre plan d’urgence vise à vous fournir des renseignements sur les politiques et procédures d’Icelandair& aiguë; concernant la prise en charge de votre voyage sur notre compagnie aérienne en cas d’un long retard au sol de votre appareil.

Responsabilité

Le centre de contrôle des opérations (OCC) est responsable de la gestion et de la qualité du plan. La prise de décision pour ce plan se fait au sein de l’OCC. Le service à la clientèle d’aéroport (ACS), les opérations de vol et le service en vol exécuteront le plan au niveau de la station et du vol.

Plan de la station

Le plan s’appuie sur les procédures d’exploitation standard actuellement en place pour gérer les retards prolongés à bord et les déroutements. Toutes les stations ont identifié des ressources et mis au point des procédures qui leur permettront déplacer efficacement un avion hors de la piste et d’ouvrir la porte, donnant ainsi aux passagers la possibilité de débarquer dans des délais précis.

Les stations s’assureront que la même priorité est accordée aux déroutements qu’aux autres retards de roulement au sol, ce qui signifie que l’évacuation des passagers sera autorisée avant les 4 heures. Les plans de stations individuels doivent accorder au moins 30 minutes (ou jusqu’à 60 minutes dans les grandes stations) pour le retour à la porte et le débarquement.
Toutes les stations ont des plans coordonnés avec les opérations aéroportuaires et les agences gouvernementales locales pour répondre aux exigences de la règle du retard sur le tarmac. Cela comprend les solutions de secours en cas d’équipements inopérants et pour l’approvisionnement et l’entretien des appareils.

Les divisions du service à la clientèle ont préparé des annonces de porte à utiliser selon les cas, en fonction de la situation. Les annonces devront :

  • Identifier la raison du retard et l’heure de départ provisoire
  • Expliquer la stratégie d’embarquement
  • Expliquer l’effet possible de la règle de retard sur le tarmac du ministère des transports américain
  • Notification des droits aux passagers.

Tout au long du retard de vol, le centre de contrôle des opérations (OCC) d’Icelandair et l’équipage à bord seront en communication permanente. L’OCC et l’équipage à bord surveilleront à tout moment l’environnement général et l’état d’esprit des clients. Icelandair prendra des décisions pour le bien-être de tous les clients à bord du vol concerné. Les passagers seront avertis toutes les 30 minutes de la situation du retard.

Toutes les stations ont des plans coordonnés avec les opérations aéroportuaires et les agences gouvernementales locales (TSA et CBP éventuellement) pour répondre aux exigences de la règle du retard sur le tarmac. Cela comprend des installations partagées telles que des portes de sortie de secours ainsi que des solutions de secours en cas d’équipements inopérants et pour l’approvisionnement et l’entretien des appareils.

Limites de durée des retards à bord au sol

De longs retards à bord au sol peuvent avoir lieu à la fois pendant le roulement avant le départ, et pendant le roulement après l’atterrissage. Pendant ces deux phases de voyage, les limites suivantes s’appliquent :

  • Pour les vols internationaux qui partent ou arrivent dans un aéroport américain, Icelandair ne permettra pas à un appareil de rester sur le tarmac pendant plus de quatre (4) heures. * * Avant les quatre (4) heures, Icelandair reconduira l’appareil à la porte, ou un à autre point de débarquement, où les passagers seront autorisés à débarquer.

** Des retards plus longs que ces limites peuvent être nécessaires si (i) le - commandant détermine qu’un motif de sécurité ou de sûreté empêche l’appareil de quitter sa position sur le tarmac pour débarquer les passagers ; ou (II) si le contrôle de la circulation aérienne avise le commandant de bord que le retour à la porte ou à un autre point de débarquement ailleurs afin de débarquer des passagers perturberait considérablement les opérations aéroportuaires.

Avertir les clients des retards, annulations et déroutements connus

Lorsque des problèmes imprévus surviennent et que les vols sont retardés, annulés ou détournés, Icelandair informera les clients à l’aéroport et à bord d’un appareil concerné, dans les 30 minutes suivant la révélation d’un tel événement, avec les meilleures informations disponibles concernant les retards, annulations et déroutements connus.

La politique d’Icelandair consiste à fournir des annonces actualisées au plus tard toutes les 30 minutes. Les détails du retard seront annoncés tels qu’il a été communiqué dans les informations de vol figurant dans le système de réservation et d’enregistrement informatique et auprès du centre de commande d’opération.

Services aux passagers pendant un long retard à bord au sol

Pour tous les vols, Icelandair fournira aux passagers une alimentation adéquate et de l’eau potable au plus tard deux (2) heures après la sortie de l’appareil (en cas de départ) ou l’atterrissage (en cas d’arrivée) si l’appareil reste sur le tarmac, à moins que le commandant ne décide que des motifs liés à la sécurité et la sûreté empêchent un tel service.

Pour tous les vols, Icelandair veillera à ce que les toilettes restent disponibles pendant que l’appareil est bloqué sur le tarmac. Au besoin, Icelandair s’assurera également que des soins médicaux adéquats sont disponibles.

Coordination

Icelandair a coordonné ce plan avec:

  • Les autorités aéroportuaires (y compris les exploitants des terminaux, le cas échéant) à chaque aéroport américain desservi par Icelandair, ainsi que les aéroports de déroutements habituels d’Icelandair aux États-Unis ;
  • Le service des douanes et de la protection des frontières (CBP) des États-Unis à chaque aéroport américain régulièrement utilisé par Icelandair, y compris les aéroports de déroutement des États-Unis et ;
  • L’administration de la sécurité des transports (TSA) à chaque aéroport américain qu’Icelandair dessert, y compris les aéroports de déroutement américains.

Responsabilité de partage de code

Si un vol est exploité par un partenaire d’Icelandair& aiguë; dans la cadre du partage de code, le plan d’urgence du transporteur aérien s’applique.

Ressources

Au besoin, Icelandair a pris des mesures pour s’assurer que des ressources suffisantes sont disponibles pour mettre en œuvre ce plan d’urgence dans le cas de longs retards sur le tarmac.