Pingdom Check

12/02/2008 | 10:11 AM

Nouvelles destinations d’Icelandair : Stavanger et Düsseldorf


Nouvelles destinations d’Icelandair pour l’été prochain : Stavanger et Düsseldorf

Icelandair est en train de mettre en place les nouveaux horaires de la compagnie pour l’été prochain. Icelandair va desservir 23 destinations, offrant jusqu’à 136 vols par semaine. Les nouvelles offres comprennent des vols réguliers vers Stavanger en Norvège et Düsseldorf en Allemagne, tandis que les vols vers Orlando en Floride seront suspendus l’été prochain. La fréquence des vols vers Toronto au Canada sera augmentée, mais dans l’ensemble, le nombre de vols sera réduit par rapport à l’été dernier.

« Nous adaptons notre calendrier d’été au climat économique actuel en Islande et sur nos principaux marchés. Nous avons l’intention d’obtenir des résultats en attirant des touristes en Islande et les changements dans notre programme de vols sont conçus à cette fin. Nous ajoutons ces nouvelles destinations en Norvège et en Allemagne et supprimons Orlando du 8 mai au 29 septembre, une destination qui n’était pas très présente dans notre offre estivale ces dernières années. En outre, nous effectuons des changements de fréquence de vols vers certaines destinations afin d’améliorer l’efficacité », explique Birkir Hólm Gudnason, PDG d’Icelandair.

Icelandair base son réseau sur l’emplacement central de l’Islande entre l’Europe du Nord et l’Amérique du Nord. Chaque jour, les 757 avions de la compagnie effectuent un vol vers Europe et un autre vers l’Amérique du Nord. Le réseau permet à Icelandair de desservir trois marchés : le marché intérieur islandais, le marché touristique avec l’Islande en tant que destination et le marché international entre l’Europe et l’Amérique du Nord.

« Le réseau et l’emplacement de la compagnie aérienne en Islande confèrent à Icelandair sa position particulière dans le monde des voyages aériens ; c’est une source de force significative dans une période d’incertitude, comme aujourd’hui. Cela nous permet de changer d’orientation et de progresser sur un marché tout en adoptant une position défensive sur les autres. Le marché d’Icelandair est actuellement calme, nous profitons donc de l’occasion pour progresser sur d’autres marchés, en particulier sur le marché touristique vers l’Islande, où de nouvelles opportunités se présentent en raison de la situation monétaire. L’Islande est maintenant une destination moins chère qu’autrefois. L’une de nos forces est notre flexibilité, et nous avons l’intention de l’utiliser à notre avantage », explique Birkir Hólm Gudnason.

L’été prochain, Icelandair desservira cinq destinations en Amérique du Nord, à savoir Boston, New York, Minneapolis, Toronto et Halifax, et 18 destinations en Europe, Oslo, Bergen, Stavanger, Copenhague, Stockholm, Helsinki, Glasgow, Manchester, Londres, Amsterdam, Francfort, Düsseldorf, Berlin, Munich, Paris, Madrid, Barcelone et Milan, 

« La fréquence des vols assurée par Icelandair : plus de 130 vols par semaine vers et depuis toutes les principales villes à l’est et à l’ouest de l’Atlantique, est la base de l’industrie touristique en Islande. Les industries du transport aérien et du tourisme représentent un secteur d’exportation qui va créer des possibilités d’emploi dans tout le pays. Par ailleurs, l’importance de maintenir de bonnes communications entre l’Islande et les autres pays peut difficilement être surestimée. Icelandair a joué un rôle clé à cet égard, et nous avons l’intention de continuer à le faire », a déclaré Birkir Hólm Gudnason.