Le réttir d’Islande : transhumance de moutons et fête champêtre | Icelandair
Pingdom Check
08/25/2023 | 9:00 AM

Le réttir d’Islande : transhumance de moutons et fête champêtre

Les moutons font partie intégrante de l’Islande : près de 800 000 d’entre eux gambadent dans le pays, soit plus du double de la population humaine, assurant ainsi la subsistance des habitants de l’île depuis des siècles. Mieux encore, ils sont presque tous élevés en liberté. Après l’agnelage, en mai, les éleveurs lâchent leurs troupeaux pour qu’ils broutent les herbes luxuriantes des hautes terres et les baies de l’intérieur de l’Islande.

En septembre, c’est le réttir, la transhumance nationale au cours de laquelle des gens à pied, en VTT ou à cheval islandais vont récupérer leur bétail dans les montagnes et les vallées, aidés par de fidèles chiens de berger.
Cet effort exténuant nécessite parfois des jours en selle, et des communautés entières se mobilisent pour le soutenir.

La tradition ancestrale se poursuit par le tri effectué dans les réttirs, des enclos circulaires à sections rayonnantes où les éleveurs séparent leurs troupeaux. C'est l’occasion d’une grande fête champêtre où amis, famille et voisins se réunissent pour jouer de la musique, pique-niquer en plein air et s’entraider pour rassembler leurs moutons. Les touristes sont invités à se joindre à la fête.

Un calendrier des évènements duréttir en 2023 a été publié (en islandais, dans le journal agricole local), détaillé par région. Plusieurs compagnies touristiques proposent des excursions d’une journée pour découvrir le réttir àla campagne.

Les images ci-dessous montrent des moments emblématiques du réttir à Skagafjörður, dans le nord de l’Islande.

an aerial view of the réttir circular sheep pen where all the sheep are being herded into by farmersUne vue aérienne de Stafnsrétt montre les sections des fermiers formant comme les rayons d'une roue de bicyclette.
Photo deRoss Weinberg
Photo deRebecca Stumpf

a child takes a picture of the sheep up close on a mobile phoneLes enfants se réjouissent de l’animation qui accompagne le tri.
Photo de Rebecca Stumpf

an aerial view of Stafnsrétt in IcelandLe Stafnsrétt, situé dans la vallée de Svartárdalur, est un parfait exemple de réttir traditionnel pour le tri du bétail.
Photo deRoss Weinberg

a view of the wider landscape with sheep being rounded up by farmers on horses and in their carsLe réttir est un véritable effort de groupe, car des dizaines de personnes à pied, à cheval et dans des véhicules de soutien coopèrent lors de chaque transhumance pour rassembler des milliers de moutons.
Photo de Rebecca Stumpf

a front on view of sheep being rounded into pens at réttirÀ Mælifellsrétt, les moutons attendent patiemment sous le ciel brumeux de septembre.
Photo deRoss Weinberg

a view from behind of four people on horses rounding up a flock of sheepUne fois le tri terminé, les membres de la ferme Starrastaðir ramènent leur troupeau à la maison.
Photo de Rebecca Stumpf

Notes de voyage

Des cavaliers expérimentés peuvent souvent se joindre aux circuits qui participent au réttir, et les spectateurs sont généralement les bienvenus lors des événements. Les rafles sont généralement organisées dans tout le pays à la mi-septembre, les journaux locaux en publient le programme à l’avance.


Texte de Karen Carmichael

Photos de Ross Weinberg et Rebecca Stumpf